L'éducation et la formation

  • Des modifications à la Loi scolaire accordent depuis 1990 le droit de gestion aux Acadiennes, Acadiens et francophones.
  • En janvier 2000, victoire des parents de Summerside/Miscouche en Cour suprême du Canada : ces derniers réclamaient à la province l'établissement d'une école de langue française à Summerside.
  • Il y a six écoles de langue française à l'Île-du-Prince-Édouard : Charlottetown, Abram-Village, DeBlois, Rustico, Summerside et Souris. On enregistre un total dépassant légèrement 700 élèves francophones inscrits en 2007-2008 dans les écoles de langue française.
  • Il y a une maternelle de langue française dans chacune des six régions acadiennes de la province et des services de garderie en français dans les régions acadiennes.
  • Classes de refrancisation au niveau préscolaire dans certaines régions;
  • Centre de ressources pédagogiques J.-Albert-Gallant dans la région Évangéline;
  • Une formation postsecondaire en français est disponible depuis 1995 à l'Île-du-Prince-Édouard par l'entremise du Collège Acadie Î.-P.-É. À partir de ses centres de formation situés à Wellington, DeBlois et Charlottetown, cette institution offre une formation postsecondaire en français ainsi qu'un service de formation par l'entremise d'un éventail de cours à temps partiel et sur mesure à la clientèle adulte francophone insulaire.
  • En 2008, le Collège Acadie Î.-P.-É. obtient le statut officiel d'institution de formation postsecondaire du gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard.