L'éducation et la formation

Le Nouveau-Brunswick est la seule province canadienne à avoir une dualité linguistique dans son système d'éducation. L'enseignement en français est disponible partout en province. L'éducation en français, de la maternelle jusqu'à la douzième année, est accessible dans toutes les régions acadiennes.
 

  • Aquarium du Centre marin (Shippagan)

  • Le Pays de la Sagouine (Bouctouche)

  • Le Village historique acadien (Caraquet)

  • Lieu historique national du Monument Lefebvre (Memramcook)

  • Musée Madawaska (Edmundston)

  • Jardins publics du Nouveau-Brunswick (Edmunston)

  • Centre culturel Aberdeen (Moncton)

  • Galerie d'art de l'Université de Moncton (Moncton)

  • Galerie Restigouche (Campbellton)

  • Le Fort Beauséjour (Aulac)

  • Centre culturel de Caraquet
  • Cent quarante-trois écoles primaires et secondaires de langue française, y compris les écoles maternelles;
  • Semaine annuelle de la fierté française dans les écoles francophones du Nouveau-Brunswick;
  • Université de Moncton et ses campus à Moncton, à Shippagan et à Edmundston;
  • Centre international de Common law en français;
  • Centre de recherche et de développement en éducation;
  • Centre de recherche en linguistique appliquée;
  • Centre international de développement de l'inforoute en français (CIDIF);
  • Réseau de cinq collèges communautaires francophones (Bathurst, Edmundston, Campbellton, Dieppe, et la Péninsule acadienne);
  • Divers collèges privés dans toutes les régions;
  • Le concept des centres scolaires communautaires a vu le jour au Nouveau-Brunswick. Ces centres agissent comme lieux de convergence de la communauté autour desquels ils sont construits en offrant une programmation socioculturelle, artistique et communautaire. On y retrouve également certains services commerciaux. Il y a des centres scolaires communautaires à Fredericton, Saint-Jean (St. John) et Miramichi;
  • Quatre-vingts centres d'apprentissage communautaires sont répartis dans 40 communautés (Télé-éducation NB).
  • Trois compagnies de théâtre professionnel : le Théâtre populaire d'Acadie, le Théâtre l'Escaouette et le Collectif Moncton-Sable;
  • Quelques compagnies de danse, dont DansEncorps;
  • L'Acadie du Nouveau-Brunswick dispose d'un réseau d'institutions patrimoniales important : une dizaine d'établissements spécialisés de langue française assurent une représentation de l'Acadie du passé, du présent et de l'avenir :
  • Coordination du réseau de 13 sociétés culturelles par le Conseil provincial des sociétés culturelles;
  • Diffusion de spectacles par le Réseau atlantique de diffusion des arts de la scène (RADARTS);
  • Animation culturelle locale dans toutes les régions de l'Acadie;
  • Animation culturelle dans les trois centres scolaires communautaires;
  • Une trentaine de festivals dont les principaux sont le Festival acadien de Caraquet, La Foire Brayonne (Edmundston), le Festival du Homard (Shédiac), la FrancoFête (Moncton) et la Fête du 15 août (un peu partout en Acadie);
  • Divers festivals culturels spécialisés : Festival international de musique baroque (Lamèque), La Moisson d'Art (Tracadie), Festival des arts visuels en Atlantique (Caraquet), Festival des vins du monde (Moncton), Festival des vins français (Caraquet), Festival international du cinéma francophone en Acadie (Moncton), Nuit internationale du conte en Acadie (Petit-Rocher), Festival littéraire international Northrop Frye (Moncton);
  • Galas annuels dont le Gala de la chanson de Caraquet, le Gala des Prix Éloizes, et le Gala de l'entrepreneur de l'année.