La vie culturelle et communautaire

  • Deux centres communautaires : La Picasse, à Petit-de-Grat, et les Trois Pignons (géré par la Société Saint-Pierre), à Chéticamp;

  • Trois centres scolaires communautaires : le Centre scolaire communautaire Étoile de l'Acadie de la région de Sydney, le Centre scolaire communautaire du Grand-Havre de la région de Halifax/Dartmouth et le Centre scolaire communautaire de Greenwood;

  • Certains artistes de la Nouvelle-Écosse sont maintenant reconnus à l'extérieur de la province et même à l'extérieur du pays; par exemple, les artistes de la scène musicale Blou et Grand Dérangement, ou encore les artistes visuels Denise Comeau et François Gaudet;

  • La Fédération culturelle acadienne de la Nouvelle-Écosse stimule le développement de jeunes artistes et d'artistes moins connus.

En plus de la programmation régulière de plus en plus élaborée offerte dans les centres communautaires, un nombre d'événements annuels se démarquent, par exemple :
 

  • Célébrations et festivals acadiens en région présentés traditionnellement soit en été autour du 15 août, notamment Le Festival acadien de Clare, l'un des plus anciens festivals acadiens des Maritimes, soit durant la mi-carême;

  • Tenue de la finale régionale des Jeux de l'Acadie pour la Nouvelle-Écosse : cet évènement rassemble chaque année plus de 500 jeunes participants acadiens et francophones de la province. En juillet 2008, la Nouvelle-Écosse accueillait la Grande finale des Jeux de l'Acadie pour la première fois de son histoire. Plus de 1 100 athlètes et environ 400 accompagnateurs venus des quatre coins de l'Acadie se sont réunis pour la 29e Grande finale dans la région métropolitaine de Halifax/Dartmouth.

  • Présentation annuelle du spectacle musical Le Grand Cercle qui retrace l'histoire des Acadiennes et des Acadiens de la région de Chéticamp. Depuis le printemps 1998, la communauté acadienne gère officiellement le site historique national de Grand-Pré, conformément à une entente avec le gouvernement fédéral. Ce site retrace l'histoire du peuple acadien et commémore la Déportation de 1755.

Après le Nouveau-Brunswick en 1994 et la Louisiane en 1999, c'était au tour de la Nouvelle-Écosse, en 2004, d'accueillir le Congrès mondial acadien. Des Acadiennes et Acadiens de partout au monde sont « revenus » visiter le lieu d'où leurs ancêtres avaient été déportés. On soulignait en même temps le 400e anniversaire de l'arrivée des colons français sur les terres d'Acadie.