L'éducation et la formation

  • L'école Émilie-Tremblay devient une école homogène en 1990. Le premier diplôme d'études secondaires est décerné en juin 1996. La clientèle scolaire de l'école Émilie-Tremblay se chiffre à 162 élèves en 2008-2009.
  • Alpha Yukon, le comité pour l'alphabétisation en français, voit le jour en 1990 et devient un secteur d'alphabétisation du Yukon au SOFA en 2000.
  • La Commission scolaire francophone du Yukon no 23 est créée en 1995.
  • En 1996, l'Association franco-yukonnaise (AFY) commence à offrir un service régulier en éducation des adultes.
  • En 1996, création du Centre d'accès communautaire à l'AFY.
  • La Garderie du petit cheval blanc voit le jour en 1989 suite au besoin exprimé par la communauté franco-yukonnaise d'obtenir un service de garde complet, en français. La première année de son existence, la Garderie accueille 7 enfants. En 1991, les locaux de la Garderie subissent des travaux d'agrandissement. Le nombre de places passe alors de 14 à 26.
  • En 1997, la nouvelle Garderie francophone ouvre ses portes sur la Promenade Falcon à deux pas de l'école Émilie-Tremblay. Elle accueille 33 enfants, le nombre maximal permis. En 2003, un projet d'agrandissement est inauguré et permet à la garderie de répondre aux besoins croissants de la communauté.
  • En 1998, le Partenariat communautaire en éducation (PCE) rassemble les organismes communautaires franco-yukonnais œuvrant dans le domaine de l'éducation. En 1999, le sous-ministre de l'Éducation endosse la création d'un comité paritaire de travail en éducation où l'on aborde les ententes bilatérales en éducation et les besoins de la francophonie yukonnaise dans leur globalité : le préscolaire, le scolaire, le postsecondaire, etc.
  • En l'an 2000, l'AFY crée le SOFA, Service d'orientation et de formation des adultes. Le SOFA est un service de guichet unique offrant diverses options pour répondre en français aux besoins des adultes dans les secteurs de l'alphabétisation, la francisation, la formation reliée à l'employabilité, le perfectionnement personnel et professionnel ainsi que l'éducation postsecondaire créditée.
  • En 2003, un projet pilote permet de mettre en place un poste de liaison à Dawson afin de mieux identifier et répondre aux besoins en éducation des francophones de la région.
  • L'école Émilie-Tremblay dévoile le contenu de son nouveau programme du secondaire, l'Académie Parhélie. Ce programme original est basé sur l'apprentissage expérientiel et l'intégration des matières. À titre de projet-pilote de cinq ans, l'Académie Parhélie est en marche depuis la rentrée 2007 et connaît un vif succès auprès des élèves.